Archives de l’auteur : A. Faure

À propos A. Faure

Chercheur CNRS en science politique au laboratoire PACTE (Université de Grenoble Alpes – France)

Location and Dislocation of Myth in the Colonial and Postcolonial Anglophone World

The research group on Modes of Representation in English studies, CEMRA EA 3016, from University Stendhal-Grenoble 3 is pleased to announce the organisation of an international conference on “Location and dislocation of myth in the colonial and postcolonial Anglophone world” to be held at University Stendhal on April 10 and 11, 2014. – The program –

A. Faure

Chercheur CNRS en science politique au laboratoire PACTE (Université de Grenoble Alpes – France)

More Posts - Website

26 mars 3013: l’écrivain Nicolas CHALIFOUR à Grenoble

Regard d’un auteur sur le Québec contemporain : Nicolas Chalifour face au « spectacle du monde »

Le Centre d’Etudes Canadiennes de Grenoble est heureux d’accueillir l’auteur québécois Nicolas Chalifour pour une présentation entrecoupée de lectures et débats le mardi 26 mars 2013, de 10h à 12h,  à l‘Institut d’Etudes Politiques de Grenoble, salle Domenach.

Né en 1970 à Québec, Nicolas Chalifour est professeur de littérature au Collège Edouard-Montpetit à Longueil. Il fut finaliste du Prix des Libraires du Québec avec son premier roman paru en 2009 aux Editions Héliotrope, Vu d’ici, tout est petit. Il viendra nous présenter son nouveau roman, Variété Delphi, ainsi que sa contribution dans le recueil Printemps spécial paru peu après les évènements du « Printemps érable ». Sa venue sera l’occasion d’interroger son rapport au monde, à la lecture et à l’écriture. Moins d’un an après une révolte, massive et inédite, au pays du pacifisme, quel regard porte-t-il donc sur la politique ? N’y-a-t-il d’échappatoire que la poésie?

Morceaux choisis :

« Vu d’ici, tout est petit. Tout est petit comme moi. C’est comme ça depuis toujours et on peut penser que ce sera comme ça encore longtemps. C’est comme ça et on n’y peut rien.

Lorsqu’on les regarde d’ici, toutes les choses d’en bas sont petites. Elles sont petites, comme moi. Quand on regarde le monde d’ici, d’en haut de la montagne, il est possible de se mettre tout le paysage dans une main et on pourrait même écraser n’importe quoi entre deux de mes doigts. Vu d’ici, il y a seulement les nuages qui sont gros. Les nuages qui sont gros et tout blancs sont comme les choses qu’on oublie ou qu’on ne sait pas ou qu’on ne sait plus, comme l’anneau qu’on a sur l’orteil et qu’on va oublier, peut-être, sûrement, un jour, mais ce sera encore long et que ce ne sera pas facile » (extrait de Vu d’ici tout est petit, p.7). 

« Ça bascule dans la tête, se renverse derrière le regard brouillé et c’est pendant de longues minutes -parmi les coups d’oeil de plus en plus intéressés du concierge et des préposés de l’accueil- que, bousculé du dedans et en proie aux surimpressions floues de mes passés, on sillonne le hall du Château. (…). A ces premiers reflux d’une enfance tissée entre les fabulations du père et la hantise maladive du pinot noir et des procès qui lézarde la tête fragile de la mère , succèdent tous les mondes, les personnages et les épisodes qui tissent une vie, qui brodent leurs motifs dans l’étoffe d’un homme mal taillé, d’un homme qui s’effiloche » (extrait de Variétés Delphi, p.159).

« Entre le front policier et la marée folle des manifestants, il y a la jeune fille aux yeux verts. Le nez dans son écharpe, elle se tient bien droite, immobile dans les nuées de gaz qui s’effilochent autour d’elle, immuable sous sa pancarte rouge et les grenades assourdissantes qui éclatent très bas au-dessus de sa tête » (texte pour le recueil Printemps spécial, p.13).

On vous attend nombreux pour cette rencontre introduite et animée par Yolaine Vuillon, chercheure associée au laboratoire Pacte de l’IEP de Grenoble et membre du Centre d’Etudes Canadiennes.

A. Faure

Chercheur CNRS en science politique au laboratoire PACTE (Université de Grenoble Alpes – France)

More Posts - Website

Canada after 9/11 – Vient de paraître…

Numéro qui fait suite au colloque organisé par notre Centre le 11 septembre 2011 sous la direction de Sandrine Tolazzi

This issue of International Journal looks into the way the changes brought on by 9/11 can be interpreted as a result of the emergence of new representations of the world order. Contributors from different backgrounds demonstrate that such representations do not necessarily correspond to any tangible reality, although they tend to provide a hegemonic framework of interpretation for many political, economic, and social events.

CONTENTS :

Canada after 9/11 (guest editor : Sandrine Tolazzi)

Living together: Canada, 10 years after 9/11 by Sandrine Tolazzi

The Canada-US relationship one decade after 9/11 by Earl Fry

The cost of bandwagoning: Canada-US defence and security relations after 9/11 by Jean-Christophe Boucher

The Clash of perceptions‚ in Canada since 9/11: A study of the Canadian Arab community’s communications by Lynne Franjié

The difficult integration of Muslims into Québec since 9/11: International or local dynamics? Marie McAndrew and Mahsa Bakhshaei

The geopolitical meaning of a contemporary visual arts upsurge at the Canada-US border by Anne-Laure Amilhat-Szary

A new border? A Canadian perspective on the Canada-US border post-9/11 by Emmanuel Brunet-Jailly

Over the transom

An unexpected war, a not-unexpected mission: The origins of Kandahar 2005 by Matthew Willis

Is Ottawa following Washington ‘s lead in foreign policy? Evidence from the Arab Spring by Jonathan Paquin

Historical influences on India’s foreign policy by Taru Dalmia and David M. Malone

The lessons of history

Diplomacy and cultural understanding: Learning from US policy toward Indonesia under Sukarno by Baskara T. Wardaya

Blasts from the past

“A great small country on the international scene”: Looking back at Canada and the United Nations by Adam Chapnick

Coming attractions

America’s Pacific pivot by David A. Beitelman

Reviews

Theodore McLaughlin on Bruce Bueno de Mesquita’s and Alistair Smith’s The Dictator’s Handbook

Frédéric Mérand on Sylvain Brouard, Olivier Costa, and Thomas K√∂nig, eds., The Europeanization of Domestic Legislatures

David Webster on Greg Donaghy and Michael K. Carroll, eds., In the National Interest

Jessica N. Trisko on Stephen Brown, ed., Struggling for Effectiveness

Ingrid Knutson on Rajiv Chandrasekaran ‘s Little America

A. Faure

Chercheur CNRS en science politique au laboratoire PACTE (Université de Grenoble Alpes – France)

More Posts - Website

4 contrats doctoraux 2013-2016…

Afin de soutenir des actions de coopération internationale dans le domaine universitaire et scientifique, des contrats doctoraux sont attribués chaque année par le Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche au titre du partenariat avec l’Institut des Amériques.

Ces contrats doctoraux fléchés « Institut des Amériques » sont destinés à développer et dynamiser, au sein des pôles internationaux de l’Institut des Amériques, la coopération scientifique entre les universités françaises et américaines ainsi qu’à valoriser la recherche américaniste française dans les Amériques.

Dans ce cadre, l’Institut des Amériques lance un appel à candidature pour les quatre contrats doctoraux fléchés « Institut des Amériques » qui seront attribués pour la période universitaire 2013-2016 : http://www.institutdesameriques.fr/page.jsp?id=87&mois=1&annee=2013&id_actu=318

Critères d’éligibilité :

* Cet appel à candidature concerne uniquement les étudiants qui ne sont pas encore inscrits en doctorat et qui s’inscriront en thèse dans une des institutions membres de l’Institut des Amériques (voir liste jointe).

* Les projets de recherche s’inscrivant dans une des deux thématiques phares de l’Institut des Amériques seront favorisés : « Les intégrations dans les Amériques » et « Les Amériques dans la diversité : migrations, frontières, populations autochtones et minoritaires ».

* Pour les contrats 2013-2016, les candidats devront postuler en adéquation avec leur terrain de recherche pour une des six zones géographiques suivantes :

1)      Pôle Californie : Los Angeles

2)      Pôle Caraïbe : Saint Domingue

3)      Pôle Sud-Atlantique : Atlanta

4)      Pôle Canada : Montréal ou Toronto

5)      Pôle Mercosur : Montevideo

6)      Pôle Brésil : São Paulo

Profil recherché :

L’excellence du dossier scientifique sera un critère déterminant de la sélection. Des capacités d’adaptation, le sens de l’organisation, un bon relationnel, la capacité à travailler de manière autonome, ainsi que la maîtrise de la langue du pays de destination sont indispensables. La connaissance d’une seconde langue des Amériques constituera un atout.

Conditions :

* Ces contrats étant réservés à des actions de coopération internationale, le doctorant devra résider annuellement 10 mois sur le site d’implantation du pôle international de l’IdA dont il sera le coordinateur. En cette qualité, il dédieraun tiers de son temps au développement des activités scientifiques et partenariales du pôle, en collaboration avec l’équipe en charge des Relations Internationales de l’IdA, et se faisant valorisera aussi les activités internationales de son université membre du GIS.

* Rémunération : 1684,93 euros bruts minimum et 2024,70 euros bruts maximum si l’université du doctorant accepte de verser un complément pour la mission de valorisation et diffusion de l’information scientifique et technique.

Plus d’information sur le site internet du Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche.

Procédure :

Chaque dossier de candidature devra impérativement comporter les pièces suivantes réunies en un seul document au format PDF :

* la fiche de renseignements dûment complétée (jointe à cet appel)

* un CV

* une copie du dernier diplôme obtenu

* une lettre de motivation

* une lettre de recommandation obligatoire du directeur de thèse potentiel

* une lettre de recommandation d’un chercheur ou d’une institution à l’étranger est recommandée

Les dossiers de candidatures devront être envoyés par courrier électronique jusqu’au 8 février 2013 à l’adresse suivante : gt-recherche@institutdesameriques.fr.

Les dossiers seront évalués dans un premier temps par des évaluateurs externes, puis par le Comité de sélection de l’IdA.

Calendrier :

– Résultats de la présélection : 15 mars 2013

– Auditions des candidats retenus à Paris le 22 mars 2013

– Résultats de la sélection finale du MESR : début juillet 2013

Pour plus d’information sur la politique scientifique et internationale de l’IdA, consultez sur notre site internet :

Les contrats doctoraux

Les pôles internationaux

A. Faure

Chercheur CNRS en science politique au laboratoire PACTE (Université de Grenoble Alpes – France)

More Posts - Website

Call for papers for the First International Conference on Public Policy

Over the past thirty years, public policy research has grown as an academic field of study in many countries. Coming from a range of disciplines in the social sciences and humanities, including political science, public administration, geography, sociology, economics and law among others, this research has helped develop our understanding of the many phenomena related to public policy-making by governments. In order to join together all of the researchers who work on public policy and their different approaches and topics, we invite you to attend the first International Conference on Public Policy (ICPP) which will take place at Science Po Grenoble, 26-28 June 2013. 

The conference is sponsored by six Research Committees of the International Political Science Association which work on different aspect of public policy, and by the Public Policy sections of the European Consortium for Political Research and the American Political Science Association. During this conference, opportunities will be provided for both junior and senior researchers from a variety of disciplines to present and discuss new research, theoretical, conceptual and methodological insights and empirical findings through a system of panels and workshops. The programme will also involve conference speakers and plenary discussions. 

With this note we issue the conference general call for papers with a deadline of 1st Febuary 2013

We would like invite you to propose a paper for this conference to one of our 80 panels (titles, abstracts and contacts of the call for papers for each panel can be found  on our website at http://icpp2013.sciencesconf.org/ 

In order to propose a paper, please send an abstract of your proposal (300 words max.) directly to the chair of the panels – Paper proposers will be notified of the acceptance of their proposal by the panel chair before March 1st.

Please note that the conference is panel-based and all paper proposers are encouraged to locate the most appropriate panel for their work and submit their abstract there. However in cases where a paper may not fit into any panel the proposal should be submitted to the « Open Panel » by sending it directly to the conference organizers at icpublicpolicy@gmail.com.

For the scientific and staff committee, 
Philippe Zittoun

A. Faure

Chercheur CNRS en science politique au laboratoire PACTE (Université de Grenoble Alpes – France)

More Posts - Website

Le paradis des compagnies minières…

Mercredi 24 octobre à 20h à la librairie-bibliothèque Antigone (22 rue des Violettes – Grenoble – tram C arrêt « Vallier-Catane » – www.bibliothequeantigone.org )

Conférence à Grenoble avec Alain Deneault sur le rôle de « paradis réglementaire » que joue le Canada pour l’industrie minière

Aujourd’hui, les trois quarts des sociétés minières mondiales ont leur siège social au Canada, un pays qui leur procure une législation fiscale et judiciaire extrêmement favorable, selon Alain Deneault et William Sacher, deux universitaires qui travaillent depuis des années sur cette question. Après « Noir Canada », ils racontent dans « Paradis sous terre » comment le pays est devenu un eldorado pour l’industrie minière au détriment de l’environnement et des populations du Nord comme du Sud. »

http://www.novethic.fr/novethic/ecologie,energies,energies_fossiles,canada_paradis_compagnies_minieres,138494.jsp

 

A. Faure

Chercheur CNRS en science politique au laboratoire PACTE (Université de Grenoble Alpes – France)

More Posts - Website

NEW PARUTION: What holds the Arctic together?

L'Arctic together

PRESENTATION – Web site Harmattan

The Arctic region is undergoing dramatic transformation. Rapid change due to climate warming is currently affecting the Arctic more than any other region in the world: the permafrost is melting, glaciers are receding, the sea ice is shrinking. With the melting of ice, the circumpolar region is subject to increasing forces of globalization, and navigation through the Northwest and the Northeast passages is rapidly emerging as a practical and commercial proposition. Moreover, the Arctic may be home to 30 per cent of the planet’s undiscovered natural gas reserves and 13 per cent of its undiscovered oil.

“What Holds the Arctic Together?” The emphasis here is on convergence, rather than divergence, the Arctic’s centrality not its eccentricity. The contributions gathered together in this book all address essential questions posed by geophysicists, political scientists, jurists, geographers and historians. How can science calculate and assess the scale of change in this geographic space, in particular concerning the  melting of ice? To what extent are the Native populations listened to and act as active participants in decision-making concerning the Arctic? In the context of post-Cold War international and regional cooperation, what is the present state of Arctic governance? How are the Arctic States themselves cooperating in facing the challenges that lie ahead? Are existing juridical arrangements adequate? What role in the Arctic can be played by actors such as the European Union? To what extent are other powerful countries, such as the Asian giants, taking a direct interest in the development of the Arctic?

Contributing to this volume: Clive Archer, Anne Choquet, Alain Faure, Robert Griffiths, Paule Halley, Lassi  Heininen, William Iggiagruk Hensley, Frédéric Lasserre, Marie-Eve Mercier, Heather Nicol, Natalie Novik, Cécile Pelaudeix, Alexander Vylegzhanin, Jérôme Weiss.

A. Faure

Chercheur CNRS en science politique au laboratoire PACTE (Université de Grenoble Alpes – France)

More Posts - Website