Archives de l’auteur : Liliane Bois-Simon

Mois du Canada 2021 : programmation détaillée


Du 22 au 28 mars diffusion en streaming du film « The blinding sea » VO en anglais sous-titrée en français. Voir la bande annonce. Le film sera suivi le lundi 29 mars à 18h d’une visio-conférence avec l’auteur, George Tombs.

Pour vous inscrire et recevoir les identifiants de connexion, merci de remplir ce formulaire.

Le film retrace la carrière du célèbre explorateur norvégien Roald Amundsen qui fut le premier à traverser le passage du Nord-Ouest et à atteindre le pôle sud. Tourné à travers l’Alaska, l’archipel arctique canadien, la mer de Beaufort, l’océan austral et antarctique, le film souligne la tension entre les connaissances traditionnelles inuit et le paradigme scientifique européen.


Lecture de poèmes de Pauline Johnson Tekahionwake par Corinne Beoust (traductrice, auteure du recueil publié aux  Editions Les 17 muscles de la langue). Informations sur le site de la Maison de la poésie.

Fille d’un chef amérindien et d’une dame de la société anglaise, artiste remplie de charisme qui soulevait les foules aussi bien au Canada anglais qu’en Angleterre, poète prolifique et écrivaine à succès, Pauline Johnson a connu son heure de gloire au tournant du XXe siècle avant de tomber peu à peu dans l’oubli. Elle fut la première personne autochtone dont les écrits touchèrent un large lectorat de la majorité blanche anglophone.


12 MAI 18h30 MUSEUM DE GRENOBLE (inscriptions sur le portail UGA à venir). Visio-conférence sur l’arctique : Mikaa Mered, Auteur de « Les Mondes polaires » PUF, 2019.

Inscriptions ouvertes début mai sur le site de l’UGA https://www.univ-grenoble-alpes.fr/

Mikaa Mered est professeur de géopolitique des pôles Arctique et Antarctique à l’Institut libre d’étude des relations internationales (ILERI), chargé de cours à NEOMA Business School et Sciences Po Rennes, et expert-évaluateur auprès de la Commission européenne.


16 MAI 18h CAFE THEATRE La Guinguette, Fontaine , en distanciel ou en présentiel. Catherine Pichette offrira une lecture publique de l’extrait Carmen – personnage québécois ayant immigré en Espagne, du roman collectif Ellipse, par le collectif d’écriture Les Filles du vent, dont elle fait partie.

⟪ Mon amour, Il est 5 heures du matin et je t’appelle à n’en pouvoir écrire. Dehors, il pleut à boire debout et en dedans aussi. Aujourd’hui, j’ai 58 ans. Le même âge que ma mère à son décès. Oui. ⟫

En collaboration avec : Centre d’ Etudes Canadiennes de Grenoble, Interlude et cie. Mise en scène de Laure Pinatel. Présenté au Café-théâtre La Guinguette le 16 mai à 18h. Si les conditions sanitaires ne permettent pas la lecture publique en salle, elle sera présentée le 16 mai à 18h, via le site Facebook “Les Filles du vent”.


17 MAI 2021 à 18h, UNIVERSITE GRENOBLE ALPES

Conférence de Julie Graff (en distanciel ou en présentiel) : Nuna ! Imaq ! L’art inuit contemporain face aux crises environnementales du 21e siècle (Inscriptions à venir).

Inscription début mai sur le site de l’UGa https://www.univ-grenoble-alpes.fr/

 Les artistes inuit contemporain(e)s explorent depuis les années 1940 leurs relations au territoire, entre terre (Nuna) et mer (Imaq). Par le biais d’œuvres visuelles et littéraires multiples, ces hommes et ces femmes artistes ont retracé sa mémoire ou dénoncé sa colonisation. Plus récemment, leurs œuvres investissent l’impact des crises environnementales dans tout l’Arctique, et témoignent de ses conséquences pour sa population, humaine et non-humaine. Cette conférence propose donc de s’intéresser à l’énonciation, par la création artistique, des perspectives inuit sur les défis environnementaux du 21e siècle.

Julie Graff est doctorante en anthropologie sociale et ethnologie à l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales (EHESS) et en Histoire de l’art à l’Université de Montréal. Boursière du musée du Quai Branly-Jacques Chirac et membre du laboratoire d’anthropologie sociale de Paris, ses recherches portent sur l’art, la culture matérielle et la muséologie inuit.

Modératrice : Laurence Delpérié, Doctorante au Laboratoire de linguistique et didactique des langues étrangères et maternelles.


BIBLIOTHEQUE DROIT-LETTRES UGA  du 21 septembre au 21 octobre  2021

Exposition de photographies et projection d’une video de Michèle Waquant

Vidéo « Mille rivières » 70 minutes (voyage jusqu’au bout de la route 138 le long du Golfe Saint-Laurent au Québec) Photographies de 2009 réalisées au Nouveau Québec, entre le barrage de Manicouagan et la ville disparue de Gagnon ainsi qu’au Labrador, pendant le repérage pour la vidéo Mille rivières.
Photographies de 2014 sur la région de Baie-Saint-Paul sur la rive nord du Saint-Laurent.

Franco-québécoise née en 1948 à Québec, Michèle Waquant vit et travaille en France depuis 1980. Elle a été professeur en école d’art de 1990 à 2015, à l’École nationale supérieure d’art de Dijon, à l’École des Beaux-Arts de Paris et à l’École Nationale Supérieure d’arts Paris-Cergy.

À travers une pratique pluridisciplinaire passant par la vidéo, la photographie, la peinture, le dessin et l’écriture, l’artiste note les interactions complexes entre éléments premiers, arbres, animaux et humains dans l’environnement.

Un aperçu des photographies est disponible ici .


RETROSPECTIVE MacLAREN

Norman MacLaren (1914-1987) est considéré comme un des grands maîtres du cinéma d’animation mondial. Son nom est étroitement associé à l’Office national du film du Canada.


CINEMATHEQUE (programmation différée jusqu’à nouvel ordre) infos sur le site de la Cinémathèque de Grenoble.

 MON ONCLE ANTOINE (film de Claude Jutra 1971)

Le film se déroule dans les années 1940 au Québec à Black Lake (maintenant Thetford Mines). Dans les villages de cette taille, le magasin général est le pôle d’attraction et le lieu d’échanges de toute la communauté. Les habitants s’y réunissent donc la veille de Noël. Gérant du magasin, l’oncle Antoine, avec son humour et ses gorgées de gin, anime les lieux sous l’œil intéressé de son neveu Benoît (15 ans), qui est orphelin et qui vit chez son oncle.

Programme du Mois du Canada 2021

 

TERRITOIRES

Territoires explorés, territoires revendiqués, territoires mémoriels, territoires culturels, le thème de cette 5ème édition vous fera voyager à travers le temps , l’espace et l’imaginaire.

Les événements auront lieu en présentiel ou en distanciel

Du 22 au 28 mars, diffusion en streaming du film The blinding sea de  George Tombs suivie le lundi 29 mars à 18h d’une conférence débat avec l’auteur

 Voir la bande annonce sur https://www.evidentia.net/evidentia-films/

Pour vous inscrire rendez-vous sur le portail  de UGA https://www.univ-grenoble-alpes.fr/
George Tombs est un artiste historien basé à Montréal, détenteur d’un doctorat d’histoire de l’Université McGill et d’une année de troisième cycle en sciences médicales à l’Université d’Oxford. Version originale en anglais sous-titrée en français suivie le lundi 29 mars d’un échange avec l’auteur par visio-conférence. Le film retrace la carrière du célèbre explorateur norvégien Roald Amundsen (1872-1928) qui fut le premier à traverser le passage du Nord-Ouest et à atteindre le pôle sud. Tourné à travers l’Alaska, l’archipel arctique canadien, la mer de Beaufort, l’océan austral et l’Antarctique, le film souligne la tension entre les connaissances ancestrales des Inuits et le paradigme scientifique des Européens.

 

 

MARS-AVRIL-MAI-JUIN MAISON DE LA POESIE   https://www.maisondelapoesierhonealpes.com/
Ecoutez à loisir une lecture de poèmes de Pauline Johnson Tekahionwake par Corinne Beoust (traductrice, auteure du recueil de poèmes publié aux Editions Les 17 muscles de la langue

 

Fille d’un chef amérindien et d’une dame de la société anglaise, artiste remplie de charisme qui soulevait les foules aussi bien au Canada anglais qu’en Angleterre, poète prolifique et écrivaine à succès, Pauline Johnson a connu son heure de gloire au tournant du XXe siècle avant de tomber peu à peu dans l’oubli. Pauline a toujours vécu à cheval entre deux mondes, pas assez «indienne» pour les «Indiens», pas assez «blanche» pour les «Blancs »
 

6 et 7 MAI 2021 CINEMATHEQUE 4 rue Hector Berlioz (sous réserve situation sanitaire)

MON ONCLE ANTOINE (film de Claude Jutra 1971) Le film se déroule dans les années 1940 au Québec à Black Lake (maintenant Thetford Mines). Dans les villages de cette taille, le magasin général est le pôle d’attraction et le lieu d’échanges de toute la communauté. Les habitants s’y réunissent donc la veille de Noël. Gérant du magasin, l’oncle Antoine, avec son humour et ses gorgées de gin, anime les lieux sous l’œil intéressé de son neveu Benoît (15 ans), qui est orphelin et qui vit chez son oncle.
RETROSPECTIVE MacLAREN Norman MacLaren (1914-1987) est considéré comme un des grands maîtres du cinéma d’animation mondial. Son nom est étroitement associé à l’Office national du film du Canada.
 
12 MAI 2021 18h30 MUSEUM DE GRENOBLE à l’auditorium ou en ligne  sur le site du Museum https://www.grenoble.fr/1607-museum-de-grenoble.htm
inscrivez-vous sur https://www.univ-grenoble-alpes.fr/
Conférence sur l’arctique par  Mikaa Mered, Auteur de « Les Mondes polaires » PUF 2019 : Mikaa Mered est professeur de géopolitique des pôles Arctique et Antarctique à l’Institut libre d’étude des relations internationales (ILERI), chargé de cours à NEOMA Business School et Sciences Po Rennes, et expert-évaluateur auprès de la Commission européenne.
 

16 MAI 18h  CAFE THEATRE La Guinguette, Fontaine sur place ou sur le facebook du café https://www.facebook.com/La-Guinguette-Fontaine-1519927141641158/

Lecture-théâtre d’un extrait de Ellipse, collectif d’écriture Les Filles du Vent, paru en décembre 2020.
Compagnie « Interlude et Cie », metteuse en scène : Laure Pinatel, lectrice : Catherine Pichette
Artiste pluridisciplinaire (théâtre, arts visuels, écrivaine), pédagogue et fondatrice de l’école académique à vocation artistique HoplBoum !, Catherine Pichette, née à Montréal (Québec), vit et travaille actuellement en France. Elle a participé à plusieurs expositions au Canada, notamment à la Société des Arts Technologiques à Montréal (S.A.T.), à la Galerie SAS, ainsi qu’à plusieurs éditions du Festival Montréal en Lumière. En France, en plus de son travail de création et d’enseignement, elle vient de publier son premier roman et anime des ateliers d’écriture en collaboration avec Labo des Histoires et la Maison des Écrits – DCAP.

MAI-JUIN 2021 MAISON DE L’INTERNATIONAL (sous réserve)

Exposition de photographies et projection d’une video de Michèle Waquant

Exposition de photographies et projection d’une video de Michèle Waquant
Vidéo « Mille rivières » 70 minutes (voyage jusqu’au bout de la route 138 le long du Golfe Saint-Laurent au Québec)
Photographies de 2009 réalisées au Nouveau Québec, entre le barrage de Manicouagan et la ville disparue de Gagnon ainsi qu’au Labrador, pendant le repérage pour la vidéo Mille rivières.
Photographies de 2014 sur la région de Baie-Saint-Paul sur la rive nord du Saint-Laurent.
Franco-québécoise née en 1948 à Québec, Michèle Waquant vit et travaille en France depuis 1980. Elle a été professeur en école d’art de 1990 à 2015, à l’École nationale supérieure d’art de Dijon, à l’École des Beaux-Arts de Paris et à l’École Nationale Supérieure d’arts Paris-Cergy. A travers une pratique pluridisciplinaire passant par la vidéo, la photographie, la peinture, le dessin et l’écriture, l’artiste note les interactions complexes entre éléments premiers, arbres, animaux et humains dans l’environnement.

 

17 MAI  2021 18h UNIVERSITE GRENOBLE ALPES ou en ligne
Inscrivez-vous sur https://www.univ-grenoble-alpes.fr/

Nuna ! Imaq ! L’art inuit contemporain face aux crises environnementales du 21e siècle

 Les artistes inuit contemporain(e)s explorent depuis les années 1940 leurs relations au territoire, entre terre (Nuna) et mer (Imaq). Par le biais d’œuvres visuelles et littéraires multiples, ces hommes et ces femmes artistes ont retracé sa mémoire ou dénoncé sa colonisation. Plus récemment, leurs œuvres investissent l’impact des crises environnementales dans tout l’Arctique, et témoignent de ses conséquences pour sa population, humaine et non-humaine. Cette conférence propose donc de s’intéresser à l’énonciation, par la création artistique, des perspectives inuit sur les défis environnementaux du 21e siècle.
Julie Graff est doctorante en anthropologie sociale et ethnologie à l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales (EHESS) et en Histoire de l’art à l’Université de Montréal. Boursière du musée du Quai Branly-Jacques Chirac et membre du laboratoire d’anthropologie sociale de Paris, ses recherches portent sur l’art, la culture matérielle et la muséologie inuit.
Modératrice : Laurence Delpérié, Doctorante au Laboratoire de linguistique et didactique des langues étrangères et maternelles

 

 



 

 

 

 

 

 

La Quinzaine du Canada 2017

Pour sa deuxième édition de la « Quinzaine du Canada », le Centre d’Études Canadiennes de Grenoble vous propose d’explorer les nombreuses facettes d’un pays-mosaïque à travers le prisme de sa diversité.

Les conférences-débats, spectacles, projections, expositions ou lectures (pour la plupart gratuits) favoriseront les rencontres entre grand public, artistes canadiens, passionnés et spécialistes de ce pays, dans un esprit de convivialité typiquement canadien.

Plongez au cœur de l’expérience canadienne avec les partenaires socioculturels et associatifs de la région !

Pour télécharger le programme, cliquez ici: Quinzaine du Canada programme

Site web: www.univ-grenoble-alpes.fr/canada2017

Un nouveau docteur au CECG

Le 18 novembre 2016, Samuel Vernet, l’un des membres dynamiques du Centre d’Études Canadiennes de Grenoble, a brillamment soutenu une thèse de doctorat en sciences du langage dans le cadre d’une cotutelle entre l’Université de Grenoble-Alpes (LIDILEM) et l’Université de Moncton.

La thèse, intitulée « Discours, idéologies linguistiques et enseignement du français à l’Université de Moncton », a été codirigée par la professeure Annette Boudreau de l’Université de Moncton et la professeure Claudine Moïse de l’Université de Grenoble-Alpes.

Le jury était composé des membres suivants : Annette Boudreau, Université de Moncton, codirectrice de la thèse; Gilles Forlot, Université Sorbonne Paris Cité, rapporteur; Matthieu LeBlanc, Université de Moncton, examinateur; Simo K. Määttä, Université d’Helsinki, rapporteur; Marinette Matthey, Université Grenoble-Alpes, examinatrice; et Claudine Moïse, Université Grenoble-Alpes, codirectrice de thèse.

Toutes nos félicitations à Samuel !!!

Mercredi 23 novembre: Internet, réseaux sociaux: nouveaux formats dramatiques

file-page1

Pauline Bouchet (membre du Centre d’Études Canadiennes de Grenoble) et Julie Valéro organisent une journée d’études le mercredi 23 novembre 2016 intitulée « Internet, réseaux sociaux: nouveaux formats dramatiques » (Université Grenoble Alpes, Bâtiment Stendhal, Grande salle des colloques).

Dans le cadre de cette journée, Pauline accueillera le dramaturge québécois Guillaume Corbeil ainsi que le chercheur québécois en sabbatique Hervé Guay (Université du Québec à Trois Rivières).

Pour télécharger le programme de cette journée, cliquez sur le lien suivant: Programme JE

Pour toutes les informations concernant cet événement, cliquez sur le lien suivant: Infos JE

Patrick Drouin: « Sommes-nous sortis du bois ou de l’auberge »?

univ-montreal

Mardi 16 octobre 2016, 17h30-19h30, Université Grenoble Alpes, Bâtiment Stendhal, salle B103

Patrick Drouin, Département de linguistique et de traduction, Université de Montréal, animera un séminaire sur le sujet: « Sommes-nous sortis du bois ou de l’auberge? Dépistage semi-automatique de la variation diatopique en langue spécialisée » (séminaire DELICORTAL de l’axe 1 du LIDILEM).

Résumé: La variation terminologique est désormais un phénomène bien connu et documenté, mais sa description dans les ressources terminologiques demeure difficile. En effet, le dépistage de certains types de variation demeure essentiellement une tâche manuelle. Afin de recenser les formes qui sont touchées par la variation diatopique, le terminologue doit bien souvent s’en remettre à son intuition et à sa connaissance des usages régionaux. Dans cette présentation, nous présenterons des pistes méthodologiques afin d’outiller le terminologue dans le dépistage de ce phénomène. La méthodologie proposée exploite des corpus régionaux construits automatiquement dans le domaine de l’industrie automobile.

Ce séminaire est proposé dans le cadre du projet académique Coopéra (coopération scientifique et pédagogique, financement Auvergne Rhône-Alpes) avec le département de linguistique et de traduction de l’Université de Montréal. Entrée libre dans la limite des places disponibles.

L’auteur québécois Marc-Antoine Cyr à Troisième Bureau

cyr

Cette saison, le collectif Troisième bureau propose un cycle de lectures de textes d’autrices et d’auteurs contemporains tous les deuxièmes lundis de chaque mois d’octobre 2016 à mars 2017 à 19h30 au Petit Angle. Pour ce premier rendez-vous, organisé en collaboration avec le Département Arts du spectacle de l’Université Grenoble Alpes, Troisième bureau recevra l’auteur québécois Marc-Antoine Cyr.

Lecture publique
Lundi 10 octobre à 19h30

Ceux qui manquent (empreintes)
de Marc-Antoine Cyr (France/Québec)

Avec Marie-Sohna Condé, Stéphane Czopek, Danièle Klein, Dominique Laidet, Geoffroy Pouchot-Rouge-Blanc.
Mise en lecture Léo Ferber

Romain s’occupe de son père. Cherche un meilleur boulot. Arrive en retard aux soirées qu’organise Héloïse. Magasine parfois des chaussures. Marche parmi les autres, dans la ville grise. Dehors, les rues sont pleines de gens en colère. Pour Romain, tout irait mieux si sa mère n’était pas revenue vivre depuis quelque temps dans son armoire. Sa mère qui était morte, normalement.

La lecture sera suivie d’une rencontre avec l’auteur, animée par Pauline Bouchet, membre du Centre d’Études Canadiennes de Grenoble.

Pour en savoir plus: http://www.troisiemebureau.com/

AFEC 2016 et Semaine du Canada: le bilan

CIMG28531

Le congrès de l’Association Française d’Études Canadiennes et la Semaine du Canada organisés à Grenoble en juin 2016 autour de la thématique « Identité(s) canadienne(s) et changement global » ont été un succès. De nombreux conférenciers (France, Canada, Belgique, Suisse) ainsi que le grand public grenoblois ont pu participer aux conférences et projections et repartir avec une nouvelle vision du Canada !

Pour un bilan en images, suivez le lien: BILAN AFEC2016

Conférence Cyril Maré – Changement climatique en Arctique: la Terre des ours face à l’appétit des nations

CIMG2894

A l’occasion de la Semaine du Canada organisée par le Centre d’Études Canadiennes de Grenoble, Cyril Maré (chercheur en sciences humaines) et Michal Symonides (chercheur en sciences politiques des relations internationales) ont donné une conférence au Muséum de Grenoble le mercredi 8 juin 2016 sur le thème:

« Changement climatique en Arctique: la terre des ours face à l’appétit des nations »

Vous pouvez retrouver le powerpoint accompagnant la présentation de Cyril Maré (« L’Arctique: Un point chaud pour États en froid) en cliquant sur le lien suivant:

Conference Arctique – Cyril Maré